Catégories
Droits humaines, identité et citoyenneté

Droits humaines, identité et citoyenneté

« (…) Le réseau des droits fondamentaux donne à chacun la dignité d’une personne, ne laisse personne naufragé dans son propre destin, entretient l’espoir de paix, de liberté, d’égalité. Les droits de l’homme constituent donc une limite à la fois à l’autorité des États et à la liberté inconditionnelle des individus; ils représentent le paradigme et le test décisif de la juridicité même des systèmes juridiques. Il n’y a pas de loi, pas de droit, pas de justice sans la pleine reconnaissance des droits et la possibilité effective de les réaliser. (…) Quand la protection des droits de l’homme brise la logique des frontières pour affirmer un ordre public de justice pour les personnes, il faut avoir le courage de considérer la centralité de l’homme comme un lien entre les diverses traditions constitutionnelles, les différentes sources du droit , et même les différentes jurisprudences, nationales et internationales, qui exigent, voire imposent d’accepter la contamination vertueuse et réciproque du savoir juridique comme levier et ancrage d’une perspective solidement communautaire et solidaire. La perspective des droits fait tomber toutes les barrières idéologiques. Les distinctions entre droit interne et droit externe, entre common law et droit civil, entre public et privé, s’estompent. (…) »

Pietro Grasso, Président du Sénat de la République Italienne

Source: https://www.senato.it/application/xmanager/projects/leg18/file/repository/relazioni/libreria/novita/XVII/Diritti_uomo_cittadino.pdf

« Quelles sont les propriétés qui font de moi un certain individu et me distinguent de tout ce qui existe dans le monde? S’agit-il de propriétés purement physiques ou sont-elles également des caractéristiques mentales? Quelle est la nature des personnes humaines? Qu’est-ce qui fait qu’une personne donnée existe à des moments différents, survivant à une série de changements drastiques, mais restant toujours la même entité? Et quels changements ne pourrait-il pas survivre? (…) De cette première liste de questions émergent deux thèmes principaux: le problème de la nature des personnes et celui des critères de leur identité dans le temps. (…) »

Michele Di Francesco – Enciclopedia Italiana Treccani – VII Appendice (2007)

Catégories
Droits humaines, identité et citoyenneté Enjeux socio-économiques et migrations Inclusion sociale et lutte contre les discriminations Liberté d'expression

LEAVING NO ONE BEHIND Towards Inclusive Citizenship in Arab Countries

PDF) Leaving No One Behind Towards Inclusive Citizenship in Arab Countries Arab  Human Development Report Research Paper

Arab Human Development Report

LEAVING NO ONE BEHIND
Towards Inclusive Citizenship in Arab Countries

Research Paper published for the United Nations Development Programme – Regional Bureau for Arab States

Authors: Adel Abdellatif, Paola Pagliani and Ellen Hsu

Introduction
Building inclusive societies has been a challenge in Arab countries, and the limitations in inclusion have become more acute since 2011, as the relationship between citizens and the state — and among various social
groups — has deteriorated in some countries.
Despite different governance structures, all Arab countries manifest serious fault lines in modern notions of citizenship.
The starting point of this paper is that the Arab region’s human development fault lines have grown more complex since 2011 — and deepened in several countries. Today many people live insecure lives, more people live under persistent pressures that inhibit them from realizing their potential as human beings, and too many lives are cut short as armed conflicts take their grim toll. If the ongoing conflicts are not resolved and demographic projections of faster population growth in crisis countries are realized, 40 percent of the people in Arab countries will live in crisis and conflict in 2030, when the SDGs should be achieved.
Achieving the SDGs in Arab countries thus requires addressing the most debilitating development problems related to citizenship in a region where the relations between the state and society remain deeply fraught and
contested amid political, social and economic fragility.
Given the importance of understanding, and potentially explaining, manifestations of exclusion and inequality, the link between citizenship and human development needs to be further explored.

Document: arab-hdr.org/wp-content/uploads/2020/12/UNDP_Citizenship_and_SDGs_report_web.pdf

Source: www.hdr.undp.org/en

Catégories
Droits humaines, identité et citoyenneté Europe et Méditerranée Focus Inclusion sociale et lutte contre les discriminations Liberté d'expression Méditerranée et Moyen-Orient

The EU’s Democracy, Human Rights and Resilience Discourse and Its Contestation

Auteurs: Pacello, Maria Cristina, Huber Daniela, Kerrou M., Nouira A

Introduction

Le document fournira d’abord une analyse de fond, basée sur un examen critique des discours de l’UE et d’autres acteurs internationaux et régionaux clés, des positions discursives des acteurs de la société civile (y compris à ce stade uniquement les documents produits par réseaux sociaux qui couvrent la Méditerranée) et le discours académique. L’objectif n’est pas seulement de déconstruire le discours de l’UE sur la démocratie, les droits de l’homme et désormais la résilience; il le juxtapose également au discours d’autres acteurs top-down et bottom-up. Le le discours académique produit en Europe joue un rôle spécifique dans ce tableau d’ensemble car il s’inscrit généralement dans le discours plus large de l’UE, même si une littérature critique émerge qui résiste à ce discours. C’est à cette dernière littérature que ce work package cherche à contribuer. La deuxième et les troisièmes parties de cet article s’écartent donc de l’eurocentrisme de la littérature de deux manières. Premièrement, la deuxième partie donne un aperçu introductif du rôle central joué par la société civile dans les soulèvements arabes et au-delà. Malheureusement, on sait très peu de choses dans la littérature sur la façon dont les acteurs individuels et de la société civile basés dans les quatre études de cas de pays perçoivent leur propre rôle dans leur pays et les idées politiques qu’ils défendent pour leur pays. La troisième partie de cet article présente donc une méthodologie visant à combler cette lacune en effectuant une analyse du discours des documents pertinents produits par un certain nombre d’acteurs de la société civile dans ces pays et en menant des entretiens récursifs avec ces parties prenantes.

Document: iris.unive.it/retrieve/handle/10278/3701654/149195/medreset_cp_4.pdf

Catégories
Droits humaines, identité et citoyenneté Egalité des genres Focus Inclusion sociale et lutte contre les discriminations Liberté d'expression

New Trends in Identity Politics in the Middle East and North Africa and Their Impact on State–Society Relations

TitreNew Trends in Identity Politics in the Middle East and North Africa and Their Impact on State–Society Relations

AuteursSilvia Colombo Enrico Campelli Francesca Caruso Raffaella A. Del Sarto

Les relations État-société au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) ont été profondément affectées par la dynamique autour des identités collectives à la suite des soulèvements arabes et d’autres développements de grande envergure aux niveaux national et régional, comme la tentative de coup d’État ratée en Turquie ou les ramifications du conflit syrien. Il est donc de la plus haute importance de discuter des changements (ou de leur absence) dans l’articulation des identités collectives, des pressions qui les façonnent et de leur impact sur les acteurs sociétaux et finalement sur leurs relations avec les institutions et politiques étatiques. À cet égard, deux tendances peuvent être identifiées selon lesquelles la pluralisation et l’hybridation dans certains pays, par exemple le Maroc et la Tunisie, s’opposent à l’enracinement et à la polarisation, comme l’illustrent les cas israélien et turc. Il en résulte une conflictualité accrue dans les relations État-société et au sein des sociétés en général dans la région MENA avec le risque de retombées au niveau régional.

Document: www.iai.it/sites/default/files/menara_wp_14.pdf

Source: www.iai.it

Catégories
Enjeux socio-économiques et migrations Europe et Méditerranée Focus Inclusion sociale et lutte contre les discriminations Non classé

Thirty years of EU-Mediterranean Policies (1989-2019): an assessment

AuteursBichara Khader & Haizam Amirah-Fernández

Document www.realinstitutoelcano.org/wps/wcm/connect/f2a74e40-1be3-483c-a2bd-5ac712c5f657/WP8-2020-Khader-Amirah-Thirty-years-EU-Mediterranean-Policies-1989-2019-an-assessment.pdf?MOD=AJPERES&CACHEID=f2a74e40-1be3-483c-a2bd-5ac712c5f657

Site internet:

Real Istituto Elcano www.realinstitutoelcano.org/wps/portal/rielcano_es/!ut/p/a1/04_Sj9CPykssy0xPLMnMz0vMAfGjzOKNQ1zcA73dDQ0MLIOcDRzdLbxDLE0NDcI8TIAKIoEKDHAARwNC-gtyQxUB1ntQFg!!/dl5/d5/L2dBISEvZ0FBIS9nQSEh/

Catégories
Enjeux socio-économiques et migrations Focus

The EU’S Migration, Asylum and Mobility Policies in the Mediterranean

La migration, l’asile et la mobilité représentent un domaine de gouvernance de plus en plus controversé dans les relations euro-méditerranéennes.

Dans la région méditerranéenne, la coopération dans ce domaine politique a longtemps été caractérisée par des divergences fondamentales d’intérêts et d’approches, non seulement entre les rives nord et sud de la Méditerranée, ou entre (principalement) les pays d’origine, de transit et d’accueil, mais aussi entre les pays institutionnels. et les acteurs de la société civile des deux côtés de la Méditerranée. (…)

En adoptant une approche non eurocentrique et en se fondant sur des recherches empiriques approfondies, le WP7 a constaté que le discours de l’UE dans le domaine de la politique migratoire est éclairé par deux cadres dominants – l’unilatéralisme et la approche de sécurité – qui se traduisent par des politiques et des pratiques largement eurocentriques, de securité et de conditionnalité. De plus, le WP7 a constaté que, malgré l’existence de problèmes spécifiques à chaque pays et de différents programmes de politique migratoire au Maghreb et au Moyen-Orient, les parties prenantes du SEM (Sud-Est Méditerranée) dans les quatre pays cibles (Liban, Maroc, Tunisie et Turquie) partagent une perception commune de la migration dans l’UE. politiques comme abusivement et de manière inappropriée restrictives et inefficaces, élaborées de manière unilatérale et imposées par des relations de pouvoir déséquilibrées. Avec un haut niveau de consensus entre eux, ils recommandent que l’UE change radicalement son approche des relations euro-méditerranéennes et de la gouvernance des migrations en particulier, afin de la rendre moins eurocentrique et axée sur la sécurité, et plus inclusive, équilibrée et réactive. Cette note d’orientation décrit, d’une part, la manière dont les parties prenantes perçoivent l’espace méditerranéen et les pratiques de l’UE qui s’y trouvent, et, d’autre part, les politiques alternatives qu’elles recommandent.

Documento www.iai.it/sites/default/files/medreset_pb_5.pdf

In arabo www.iai.it/sites/default/files/medreset_pb_5_ar.pdf

Cordiscordis.europa.eu/project/id/693055/it

Catégories
Egalité des genres Focus

EU Approach to Gender Equality in the Southern and Eastern Mediterranean Region

Titre: EU Approach to Gender Equality in the Southern and Eastern Mediterranean Region

Auteur: Hala Ghosheh

Le cadre juridique et politique de l’Union européenne reflète son engagement fort en faveur de la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes. Le dialogue politique, l’intégration de la dimension de genre et la programmation ciblée sont certaines des outils utilisés par l’UE dans les «pays partenaires». La manière dont l’UE traite l’égalité entre les hommes et les femmes en interne (en Europe) est très différente de celle utilisée en externe (pays partenaires et aide), ce qui non seulement reflète une approche économique et politique «dominante», mais suggère également que l’UE définit l’agenda de genre de ses partenaires à leur place. Les résultats de cette étude montrent à quel point l’approche de l’UE en matière d’égalité des sexes ne parvient pas à être véritablement transformatrice, afin de permettre aux femmes de réaliser leur «pouvoir intérieur» en revendiquant leurs droits. Le soutien de l’UE à l’égalité entre les hommes et les femmes dans les pays tiers repose également sur des projets à court terme axés sur les «tendances» déterminées par la communauté internationale et / ou les priorités de l’UE pour ces pays, ce qui mine la substance des agendas internationaux et européens. À plusieurs reprises, les résultats montrent que les consultations sur les priorités locales ne sont pas suffisamment inclusives et sont toujours basées sur les mêmes organisations «favorisées». La contribution de l’UE à la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes a été définie comme insuffisante, incohérente et peu réactive. Les résultats du projet MEDRESET indiquent que l’égalité des sexes n’a pas été systématiquement ou efficacement abordée dans divers secteurs – agriculture, migration, industrie et énergie. Il existe des preuves extraordinaires d’un écart entre l’attention de l’UE, d’une part, et les priorités locales et les besoins spécifiques en matière de genre d’autre part, y compris les besoins socio-économiques des femmes. Le rôle de l’UE dans la réalisation de l’égalité des sexes et des droits de l’homme a été en partie conflictuel, en particulier après le printemps arabe. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, l’UE a privilégié ses propres intérêts et sa sécurité (influences et pouvoirs cachés) sur les droits de l’homme et l’égalité des sexes. Les études MEDRESET conviennent que l’UE devrait « adopter une position plus critique sur les violations des droits de l’homme, y compris ceux des femmes »

Document: www.iai.it/sites/default/files/medreset_pp_9.pdf

Source www.iai.it

Catégories
Europe et Méditerranée Focus

Problematizing Effectiveness and Potential of EU Policies in the Mediterranean

Title: Problematizing Effectiveness and Potential of EU Policies in the Mediterranean

Auteur: Münevver Cebeci

Ce rapport combine les résultats de recherche de sept groupes de travail du projet MEDRESET afin d’évaluer l’efficacité et le potentiel des politiques de l’UE. Il le fait à travers une analyse du concept européen de la Méditerranée et de la manière dont l’UE est perçue par les partenaires du sud et de l’est de la Méditerranée, comment les principaux opérateurs décrivent la région en tant que telle et comment ces conceptions et perceptions de la Méditerranée se reflètent dans ils interagissent sur des questions cruciales, tant au niveau géopolitique que sectoriel. La thèse principale présentée ici est que l’approche dépolitisante, technocratique et sécuritaire de l’UE vis-à-vis du sud et de l’est de la Méditerranée érode la crédibilité de l’Union, diminue son efficacité et limite sérieusement ses possibilités de mener des politiques ascendantes. les droits et l’état de droit, pour donner la priorité au développement, pour favoriser l’emploi des jeunes et l’égalité des sexes et pour créer une région méditerranéenne ouverte, inclusive et intégrée. Les résultats des groupes de travail 2 à 7 ont confirmé l’exactitude des thèses du groupe de travail 1 et la recherche menée à travers des entretiens avec des opérateurs clés et des acteurs ascendants en Méditerranée et en Europe a également montré comment ils considèrent fortement l’UE envers la région Eurocentrique, intéressé et abaissé d’en haut – et donc inégal / asymétrique – ainsi que dépolitisant, technocratique et hautement sécuritaire.

Document: www.iai.it/sites/default/files/medreset_pp_8.pdf

Source: www.iai.it

Cordis: cordis.europa.eu/project/id/693055/reporting

Catégories
Enjeux socio-économiques et migrations

Comprendre les voyages migratoires du point de vue des migrants

WORLD MIGRATION REPORT 2018: CHAPTER 7

Auteurs: Marie Mcauliffe, Adrian Kitimbo, Alexandra M Goossens, Akm Ahsan Ullah

Introduction

Le chapitre traite des voyages de migration et de la manière dont les migrants envisagent la migration avant et pendant ces voyages, reconnaissant qu’il existe une grande diversité d’expériences, mais que néanmoins, certains aspects importants peuvent être tirés de la recherche et des pratiques actuelles sur la migration.

La section suivante présente un bref examen de «l’auto-agence» des migrants (c’est-à-dire la capacité des migrants à prendre des décisions et à faire des choix indépendants) et le «continuum d’agence» qui explique les variations de choix en matière de migration. La troisième section examine ensuite les questions clés et émergentes de la recherche sur les migrations qui signalent des changements dans la manière dont les réflexions sur la migration et les voyages de migration ont évolué pour les migrants eux-mêmes ces dernières années: (mauvaise) information; préférence pour les visas; risque et récompense; et les pressions pour migrer.

Dans la section suivante, nous résumons certaines des avancées récentes dans les méthodes de recherche et la technologie qui rendent la recherche centrée sur les migrants plus faisable à l’échelle mondiale. La conclusion examine ensuite les implications pour la recherche et les initiatives politiques, y compris celles liées au pacte mondial sur les migrations.

Dans l’ensemble, nous soutenons qu’une meilleure compréhension des choix des migrants en matière de migration et de parcours migratoire est d’une importance fondamentale pour une élaboration plus efficace des politiques en matière de migration.

Document publications.iom.int/system/files/pdf/wmr_2018_en_chapter7.pdf

Site Internet worldmigrationreport.iom.int

Catégories
Enjeux socio-économiques et migrations Focus

MIGRATION AND MIGRANTS: REGIONAL DIMENSIONS AND DEVELOPMENTS

Chapter 3 MIGRATION AND MIGRANTS: REGIONAL DIMENSIONS AND DEVELOPMENTS (WORLD MIGRATION REPORT 2018

Introduction

Ce chapitre vise à aider les décideurs, les praticiens et les chercheurs en matière de migration à mieux comprendre la migration internationale en utilisant une perspective géographique pour présenter des aperçus régionaux de la migration. L’analyse de ce chapitre se concentre sur six régions du monde telles que définies par les Nations Unies et utilisées par UN DESA (Département des affaires économiques et sociales) et d’autres organisations: Afrique, Asie, Europe, Amérique latine et Caraïbes, Amérique du Nord, Océanie. Pour chacune de ces régions, l’analyse comprend: (i) un aperçu et une brève discussion des principales statistiques de migration sur la base des données compilées et communiquées par UN DESA et le HCR (Agence des Nations Unies pour les réfugiés); et (ii) des descriptions succinctes des «principales caractéristiques et les développements »des migrations dans la région, sur la base d’un large éventail de données, d’informations et d’analyses provenant d’organisations internationales, de chercheurs et d’analystes. Pour tenir compte de la diversité des schémas, des tendances et des problèmes de migration dans chacune des six régions, les récits descriptifs des «caractéristiques clés et développements récents» sont présentés au niveau sous-régional. Pour l’Afrique, par exemple, cette approche en cascade permet de présenter des informations à partir de données statistiques sur l’Afrique dans son ensemble, suivies d’informations récapitulatives sur les sous-régions, notamment l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest et centrale et l’Afrique orientale et australe. Une list des régions et sous-régions est fournie à l’appendice A. Ces aperçus sous-régionaux fournissent des informations sur les schémas de migration à partir, à l’intérieur et vers les sous-régions. Au-delà de cela, une attention particulière a été portée aux particularités qui existent dans une sous-région, comme la migration de main-d’œuvre et les envois de fonds, la migration irrégulière, le trafic de migrants, les déplacements (internes et internationaux) et l’intégration. Les aperçus sous-régionaux ne se veulent pas exhaustifs, mais sont conçus pour illustrer les tendances, schémas et problèmes clés.

Document

publications.iom.int/system/files/pdf/wmr_2018_en_chapter3.pdf

Report www.iom.int/world-migration-report-2018

Sito Web worldmigrationreport.iom.int